La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Comment j'ai débuté le Tenkara :

 

J'ai tout d'abord commencé à pêcher à la mouche avec les Moucheurs du Montréal Métropolitain (MMM) en 2000. En 2009, en regardant un magazine Américain de pêche à la mouche, j'ai remarqué une publicité sur le Tenkara et je me suis mise à faire quelques recherches sur le sujet. Ce style de pêche à la mouche japonaise reflète beaucoup ma ligne de pensée avec sa simplicité et les endroits qu'elle nous permet de pêcher. Malheureusement, à l’époque, comme il n'y avait pas beaucoup de documentation sur le Tenkara, l’idée de pêcher avec ces cannes télescopiques m’a sorti de la tête jusqu'à ce qu’à mon grand plaisir, en octobre 2013, dans un Salon de pêche à la mouche à Trois-Rivières, je découvre un kiosque sur le Tenkara. Quelques jours plus tard, sans même avoir essayé, mais en étant bien convaincue que je pratiquerais cette pêche, je faisais l'achat de 3 cannes Tenkara!

 

En février 2014, j'ai eu le privilège d'être invitée au kiosque du club les Moucheurs Endiablés du Mont-Tremblant au Salon de pêche à la mouche de Granby, pour parler de Tenkara. À la suite de ce Salon, Tenkara Canada-Tenkara Québec a vu le jour pour la vente des cannes Tenkara, Seiryu et Keiryu.

 

Par la suite, le Regroupement de Pêche à la Mouche de Sherbrooke (RPMS) m'a gentiment accueilli à son kiosque lors du Salon de chasse et pêche de Sherbrooke, ce qui m’a donné l’espace et l’opportunité de parler de Tenkara. S’enchaîna alors une suite de conférences données dans quelques clubs de pêche à la mouche du Québec et voilà, c’était parti.

 

Depuis mai 2014, je pêche uniquement avec mes cannes Tenkara et je sillonne les rivières américaines et Québécoise pour acquérir le plus d'expérience possible avec ce style de pêche. Je pêche sur des rivières de différentes grosseurs et je capture des poissons de différentes espèces. Cela va de la toute petite truite à l’imposante ouananiche. Le Tenkara est devenu une passion pour moi.

 

Je me suis donnée comme mission de faire connaître le Tenkara à travers le Québec puisque sa simplicité et son coût sont accessibles à tous!

 

En espérant vous rencontrer sur le bord d'une rivière et, en passant.

 

Danièle Beaulieu